webleads-tracker

Français English



 Standard ou Innovation.

Notez cet article

Il y a des semaines où on ne voit pas le temps passer.

Et en même temps, un emploi du temps très chargé m’a amené ces jours-ci, à me confronter à l’éternel arbitrage entre standard et innovation…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est un peu l’histoire de Microsoft et de ses concurrents : tout le monde utilise le software OFFICE, et il ne viendrait à l’idée de personne d’utiliser un tableur/traitement de texte non compatible avec  Microsoft.

C’est le standard, et c’est bien pratique : quel que soit votre destinataire, il peut lire votre avalanche de chiffres, ou votre prose délicate.

 

Néanmoins, le marché devient captif ; c’est bien pour Microsoft, moins pour le client qui n’a pas d’autre alternative que de passer par les fourches caudines de Bill Gates. La négociation tarifaire devient plus compliquée…

 

Un autre dégât collatéral de ces positions monopolistiques, c’est l’effet Darwin : soyez seul sur un marché pendant plusieurs années, et vous verrez vos commerciaux, puis toute l’entreprise, considérer que le métier leur appartient, que la concurrence est inutile. Tout le monde fait du gras, on n’est plus à l’écoute du marché, on devient vulnérable. C’est un peu comme si nous restions tous à barboter dans l’eau pendant quelques millions d’années : il nous pousserait à coup sûr, des nageoires…

 

Va pour les nageoires, moins pour les effets collatéraux négatifs du monopole…

 

IBM, en son temps, en a fait cruellement l’expérience, et s’est magnifiquement repris, en réinventant un nouveau mode de management, plus agressif, plus tourné vers le client.

 

L’inconvénient majeur et paradoxal du standard est qu’avoir tous les mêmes outils est une simplification phénoménale du process industriel. C’est souvent source de coûts réduits (à court terme), alors que l’introduction d’un modèle de rupture est source de complexité.

Donc, dans ces périodes difficiles, à bannir ou a minima à retarder l’implantation… Risqué !

 

Et pourtant !

 

Notre monde ne peut plus se contenter d’optimisation : il faut des modèles de plus en plus vertueux… et décalés !

Alors que faire ?  Et quel rapport avec la palette ?

 

Bon courage !

A Vendredi.

 

Laissez un commentaire

« »