webleads-tracker

Français English



Partagez la page Petit Rappel pour les Nouveaux Venus : la Palette !

 Petit Rappel pour les Nouveaux Venus : la Palette !

Notez cet article

2015.05.18 Photo 82

Bonjour à tous !

Cela fait maintenant 5 ans que PICK-AND-GO existe et les nouveaux arrivants sur notre blog sont de plus en plus nombreux, pour notre plus grand plaisir !

C’est pourquoi, nous allons consacrer ce blog et peut-être certains qui vont suivre à des rappels fondamentaux de notre métier.

Aujourd’hui, le sujet qui nous intéresse c’est la palette car la plupart du temps, c’est un outil dont personne dans les organisations ne veut entendre parler, une sorte de mal nécessaire que l’on supporte bon gré mal gré.

Dans les organisations, c’est le type de sujet qu’on est jamais très heureux d’aborder, plutôt adepte du : « je n’en entends pas parler, ni dans le domaine de la production, ni de la logistique et surtout, ni du côté du client », il est urgent de ne rien changer…

De plus, chez certains c’est quelquefois un sujet de discorde en interne. Par exemple, le secteur « production » n’est pas satisfait du support actuellement utilisé, mais le secteur « logistique » souhaite plutôt le conserver pour des raisons de budget, car le budget palettes est sur son budget à elle… C’est le problème de la palette, tout le monde l’utilise, mais personne ne veut la payer.

C’est vrai chez les industriels, c’est vrai aussi chez les distributeurs GMS avec par exemple la palette Echange : certains industriels la trouvent pleine de vertus, car elle ne coûte « apparemment » pas très cher…
Cependant, quand on y regarde de plus près, on s’aperçoit que ce sont les transporteurs qui supportent une grande partie du coût de cette palette et qu’ils commencent à renâcler devant l’obstacle des 150 palettes à relivrer en plus de la prestation de transport…

Le distributeur GMS s’aperçoit également que la palette Echange lui coûte aussi : il faut la ramener des magasins, (sans effort financier pour le propriétaire puisqu’il n’y en a pas…) il faut la trier, la réparer ; ça devient un métier… Et d’ailleurs, c’est un métier !

Cependant, la palette est en train d’évoluer inexorablement et ce depuis quelques années maintenant, et c’est aussi un fabuleux miroir de l’évolution de nos industries, très révélateur de la maturité des organisations.

Si l’on veut juger de la maturité industrielle d’un fournisseur, il est intéressant de voir comment il gère ses palettes :

  • Connaît-il ses coûts complets ?
  • La part incluse, par exemple, dans ses coûts de transport ?
  • A-t-il été plus loin que la vision du coût apparent ?
  • A-t-il étudié différentes solutions en fonction de sa structure de distribution ?
  • Est-il plutôt partisan d’une externalisation bien maîtrisée et pourquoi ?

Il est des plus intéressant de bien connaître son produit car la palette est bien un ambassadeur des produits qu’elle transporte et qui peut dévoiler bien des choses si on a l’œil aiguisé…

Parlons-en ! Ca n’engage à rien et ça peut vous rapporter gros !

Bonne journée !

A bientôt !

Laissez un commentaire

«