webleads-tracker

Français English



Partagez la page La valeur logistique de la palette plastique en 8 lettres : PETRIFIE (partie 2).

 La valeur logistique de la palette plastique en 8 lettres : PETRIFIE (partie 2).

Notez cet article

 

 

Poursuivons notre petit jeu concernant les enjeux qualitatifs liés à l’introduction de la palette PICK-AND-GO.

 

Continuons notre voyage autour du mot PETRIFIE.

 

 

 

 

 

 

 

 

Passons au E comme Eau :

  • C’est fou comme on s’habitue aux contraintes quand il n’y a pas d’autres solutions. Contrairement au bois, la palette PICK-AND-GO est totalement hermétique à l’eau : c’est très important pour bon nombre d’industries de produits alimentaires hydrophobes. Jusqu’alors, il n’y avait pas d’autres solutions que d’introduire un intercalaire (environ 0,50€) entre les couches et au contact de la palette bois elle-même, pour éviter les remontées d’eau sur le produit.
  • De plus, étant insensible à l’eau, elle est lavable, et donc capable d’assurer un niveau d’hygiène tout à fait compatible avec les activités de préparation de commandes de Produits Frais par exemple. Nous assurons un lavage toutes les 6 à 7 rotations dans le cadre du contrat standard.
  • Enfin, elle ne connait pas le traitement Norme IMP15, imposée pour des transferts inter continentaux, et de plus en plus recommandée pour les transferts internationaux intra Européens. Ce traitement (fumigation ou chauffage) est imposé par les autorités pour éviter la propagation d’insectes et germes. Le PEHD échappe à ce traitement de luxe.

 

Finissons pour aujourd’hui avec la lettre T comme Taux de casse.

  • Il faut savoir que le taux de casse de la palette bois locative est à la base de 40% des coûts d’une rotation. Ceci sur un plan économique…
  • Mais il y a d’autres raisons de faire confiance à un support qui ne casse pas :
    • Evidemment le gain en terme de sécurité est important pour les manutentionnaires, chez les distributeurs ou industriels. Notre retour d’expérience chez les distributeurs montre que c’est la qualité que les opérateurs des enseignes GMS mettent en avant en premier pour qualifier notre support : absence de dépotage de palettes cassées, élimination du risque de chutes de charge après un coup de fourche malencontreux, plus de tri de palettes Echange cassées.
    • C’est aussi moins de rupture de charge dans le circuit de la palette PICK-AND-GO par rapport au locatif bois (ou Echange) : qui dit casse dit réparation, et passage obligé par un dépôt lointain ou proche du site utilisateur : déchargement, tri, réparation, stockage, chargement. L’optimisation logistique est loin !
    • Et puis, et c’est un paradoxe, le taux de réparation est souvent un alibi pour amortir la palette bois sur une période longue, longue, longue… Mais il faut savoir que dans 95% des cas, la casse se situe au niveau des plots et plus rarement au niveau des semelles. Ce qui implique que le plateau par exemple, n’étant pas réparé (puisque très rarement cassé), a une durée de vie de 10 voire 12 ou 15 ans. Ce qui explique en partie la qualité décroissante des palettes bois locatives ou Echange.
    • Pas de ça avec la palette PICK-AND-GO : dès que la casse est hors du cahier des charges, la palette est sortie du pool, broyée et réinjectée en une nouvelle palette.

    Et notre palette est amortie sur 7 ans ! Une jeunette laissant la place à plus jeune qu’elle !

 

[ A suivre ... ]

 

Bon courage !

 

Laissez un commentaire

« »