webleads-tracker

Français English



Partagez la page La valeur logistique de la palette plastique en 8 lettres : PETRIFIE (partie 3).

 La valeur logistique de la palette plastique en 8 lettres : PETRIFIE (partie 3).

Notez cet article

 

1. R comme RFID : La fonctionnalité de traçabilité logistique.

Alors, certains diront que la RFID c’est la bouteille à l’encre, qu’on en parle depuis 20 ans, et que l’éternel oisillon a vraiment du mal à prendre son envol. Certes. Mais permettez-moi plusieurs constats objectifs :

 

  • L’Europe est plutôt en retard sur nos voisins anglo saxons, en particulier les USA, qui, comme souvent, nous précèdent dans leurs bonnes et mauvaises évolutions d’au moins 5 ans.
  • Les expériences se multiplient en France et en Europe : AUCHAN, METRO, et d’autres ont trouvé leur propre rentabilité dans un projet RFID.
  • Les besoins de maîtrise des processus dans la logistique des distributeurs progressent à grands pas : picking automatisé, préparation de commandes automatisée, facturation automatique entre plateformes et magasins, chasse à la palette dévoyée et non facturée…

 

Chez PICK-AND-GO, nous avons fait le choix d’investir dès le début de la création du pool dans 2 tags RFID Gen 2, lire et écrire, qui permettent aux utilisateurs et clients de nos clients de concevoir, et mettre en place de nouveaux process autour de cette nouvelle fonctionnalité.

 

Quel que soit votre métier, il va évoluer dans les 5 prochaines années. Les grandes zones d’amélioration de performance sur le cœur du métier ont déjà été explorées. La logistique autour d’une optimisation des moyens (mutualisation, partage des données, automatisation des tâches aujourd’hui manuelles comme la préparation des commandes) est le chantier des 5 prochaines années. Et nous allons avoir besoin d’autres fonctionnalités adossées à la palette de manutention.
La RFID en est une, incontournable et porteuse d’avenir.

 

 

2. I comme Image : Image renouvelée de la palette.

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais plusieurs spots publicitaires de produits de grande consommation, mettent en scène non pas le produit lui-même, mais l’emballage.

Je pense notamment à une boisson américaine foncée leader des soft drinks. C’est l’histoire d’une bouteille en PET qui se fait re-shaper au travers de son recyclage. On ne parle pas un instant du produit, mais bien de la bouteille elle-même, et uniquement d’elle.

 

Vient le temps, très proche, où la palette est considérée,  non plus comme un mal nécessaire, mais comme un élément constitutif du produit, valorisable en terme de communication et d’image. Cela peut concerner, et ce n’est pas exhaustif, l’impact réduit Développement Durable, la réduction de poids, l’amélioration de l’hygiène, mais aussi, l’amélioration de l’image en interne, comme en externe des produits, fruits du labeur de toute entreprise.

 

N’est-ce pas plus valorisant pour les employés d’une usine d’embouteillage par exemple de voir leurs produits stockés sur des palettes de qualité, hygiéniques, non cassées, de format constant ?

 

C’est mieux pour tout le monde, et en priorité pour les opérationnels.

 

Le temps où la palette sera un élément du produit mis en avant dans un spot n’est pas loin ; et le premier qui le fera aura un coup d’avance… comme souvent !

 

Technologie et image : c’est l’alliance de l’ingénieur et du communicant !

C’est puissant la palette !

 

 

 

TRES  BONNES  FETES  DE  FIN  D’ANNEE  A  TOUS  !!

 

 

A l’année prochaine pour la suite de nos aventures ! …

 

 

 

 

 

Laissez un commentaire

« »