webleads-tracker

Français English



 C’est drôle la palette !Test

Photo-1
Notez cet article

 

C’est drôle la palette ! C’est plein de contradictions la palette !

 

La plupart du temps, c’est un outil dont personne dans les organisations ne veut entendre parler, une sorte de mal nécessaire que l’on supporte bon gré mal gré.

Comme c’est dans les organisations, le type de sujet qu’on n’est jamais très heureux d’aborder, plutôt adepte du :

 

‘ J’en entends pas parler, ni du côté prod, ni du côté logistique, ni surtout du côté client ‘,

 

il est urgent de ne rien changer…

 

En plus, chez certains, c’est quelquefois un sujet qui peut fâcher en interne, vous avez remarqué ?…

 

 

 

1. La palette : sujet de discorde dans tous les services.

Un sujet de discorde, pas plus, au plus grave. Par exemple, le secteur « production » n’est pas content du support actuellement utilisé, mais la logistique voudrait plutôt le conserver pour des raisons de budget, parce que le budget palettes est sur son budget à elle… C’est le problème de la palette, tout le monde l’utilise, mais personne ne veut la payer. C’est vrai chez les industriels, c’est vrai aussi chez les distributeurs GMS, avec par exemple la palette Echange : certains industriels la trouvent, cette palette Echange, pleine de vertus, parce qu’elle coûte « apparemment » pas très cher… Certains n’en démordent pas ! Mais quand on y regarde d’un peu plus près, on s’aperçoit que les transporteurs qui supportent une grande partie du coût, commencent à renâcler devant l’obstacle des 150 palettes à relivrer en plus de la prestation de transport… Sacrée cerise sur le gâteau des transports ! …

Et puis le distributeur GMS s’aperçoit que cette palette Echange lui coûte aussi : il faut la ramener des magasins, (sans effort financier du propriétaire puisqu’il n’y en a pas… ben oui !) il faut la trier, la réparer ; ça devient un métier… Comme vous dites, c’est un métier !

 

A contrario, si les Achats/Logistique décident de changer le mode de gestion, ou le type de support, ou le prestataire, alors tout le monde est concerné ! Changement de tempo !… La DG, le Commerce, sont en première ligne, envisageant le pire. Par exemple, un risque majeur de « panner »  l’usine ou de mécontenter le client distributeur si le choix du nouveau prestataire ne s’avère pas judicieux…

 

 

 

2. Anecdote personnelle sur la palette.

Je ne résiste pas au plaisir de vous raconter une histoire qui date de quelques années lorsque je représentais un pooler bois challenger du secteur. Nous avions mis 3 ans à convaincre les embouteilleurs d’une boisson américaine foncée d’envisager le changement de prestataire palettes à notre profit.

Tout s’est joué en 10 mns face à un VP Texan, qui m’a écouté quelques instants et m’a dit : “Are you sure that you will deliver your bloody pallets at the right time and the right place ?”

J’ai dit “Yes”, en avalant ma salive. Il a alors répondu : “ If you fail, you wouldn’t  have anymore the chance to do this business again.”

Neuf ans plus tard, je suis toujours dans le business. Cette histoire est très caractéristique de l’importance du sujet… on ne veut pas en entendre parler… mais on n’a pas le droit de se planter… c’est stressant mais terriblement excitant !

 

Je vous le disais : c’est drôle la palette, mais plein de contradictions ! …

 

Bon courage !

A Vendredi !